30/12/2010

couverture Mojo suite

Le travail sur la couverture du nouvel album, Mojo, continue. Nous pensons qu'il faut chercher dans d'autres directions.

Dans une couverture, si le graphisme est important, il faut qu'il soit nourri de l'histoire et de l'atmosphère de l'album. Ce serait une erreur de se focaliser uniquement sur l'esthétique. Le thème de la ville, Chicago plus particulièrement, me semblait ainsi qu'à Rodolphe très présent dans l'album. Chicago est la ville du blues. Benjamin, à qui je montrais mes recherches me faisait très justement remarquer que le titre: "MOJO" était graphiquement intéressant. Il apparaît presque comme un logo, il a une vie propre. Partant de là, j'ai pensé à augmenter la taille ou la présence de ce titre et à l'intégrer dans le dessin. Ce dessin pourrait n'être déchiffré qu'en deuxième vision.

Voici donc une illustration de ce recherches.

Partant du dessin en noir et blanc, j'accole un titre assez présent. ça ne me semble pas suffisant. Je modifie le dessin en le contrastant beaucoup plus et en plaçant un filtre ocre. La place que le titre occupe ne me paraît pas idéale.

 

plongee1.jpg

 

J'aime bien le dessin, mais je trouve que ça ne va pas assez loin. Je cherche encore, surtout en travaillant en priorité sur le titre et en forçant le dessin à s'intégrer au titre au lieu de faire l'inverse. Il y aura  près d'une dizaine de recherches poussées.  voici les deux dernières de cette série.

Dans ces deux couvertures, j'ai intégré le titre en transparence, ce qui m'a obligé à travailler avec un bon nombre de filtres pour que ce titre soit lisible. J'ai également donné beaucoup de champ à ce titre. La première en rouge, fruit d'une série de 4 ou 5 essais, nous semblait un peu apcalyptique. Rodolphe lui donne le nom de "jour d'après". Moi j'aime le graphisme mais je pense qu'il a raison. J'essaie en bleu, ce qui me paraît déjà plus juste.

 

plongee2.jpg

 

Des trois intervenants, éditeur, scénariste et dessinateur, je suis le plus convaincu par cette couverture. À ce moment là du travail, la voiture qui restait une option pour Rodolphe et l'éditrice, est mise de côté. Je ne tiens pas à cette idée et préfère me focaliser sur la ville.

Il ne faut pas que, pour plaire à tous, la couverture devienne une espèce de plus petit dénominateur commun des goûts de chacun. Il s'agit d'approfondir la recherche. Dans un prochain post, Rodolphe se muera en ardent défenseur d'une nouvelle proposition que je lui ai envoyée. Il en oubliera le thème de la voiture qu'il chérissait. Rodolphe n'est pas un être borné.

 

11:46 Écrit par Benjamin Fischer dans Dessins & croquis inédits | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

J'aime bien l'univers blanc de la première épure.Ensuite, j'ai une nette préférence pour le titre en rouge .
Mais curieux de voir celle de Rodolphe....En tout cas, je suis très curieux de découvrir cette BD qui me semble très prometteuse.

Écrit par : samba | 31/12/2010

Si ça peut aider (en espérant ne pas ajouter plus de confusion), j'aime aussi le titre en rouge... Je trouve le titre bleu trop froid et il crée une certaine distance... Le titre en rouge interpelle... C'est vrai qu'il est plus apocalyptique, mais il n'y a un je ne sais quoi de mystérieux qui s'en dégage... Grosses bises !

Écrit par : Steph | 03/01/2011

... de plus, d'après moi, de tous les essais qui sont exposés, cette dernière version est la plus graphique et la plus moderne...

Écrit par : Steph | 03/01/2011

dans un tout prochain post, les recherches continuent. Pour l'instant, je finalise cette couve.
Georges

Écrit par : georges | 03/01/2011

Les commentaires sont fermés.